Fils de pub

Publié le par Arnaud DROUOT

Parfois, en politique, on peut tomber sur des bizarreries. Un article de libé en pointe justement  un : la position de Pompidou en 68 lors de l'introduction de la pub à la télévision publique comparée à la position actuelle de Sarkozy qui souhaite lui, la supprimer. A l'époque, Pompidou déclarait que refuser la publicité ferait gonfler les profits des TV privés étrangères alors que la gauche dénonçait la dictature du commerce sur les ondes. Autres temps, autres moeurs, c'est maintenant la gauche qui dénonce les super profits réalisés par TF1 lors de cette annonce et Sarkozy qui se fait le porte-drapeaux du non-marchand.
Combat de sourd ou vrai question de fond ? En effet, quand Patrick Le Lay, ancien PDG de TF1 déclarait que le métier de sa chaîne était de vendre à coca-cola du temps de cerveau humain disponible, j'ai des doutes sur l'intérêt de ces pubs. TF1 ... du groupe Bouygues, l'entreprise qui réalise des millions d'euros de chiffre d'affaires à travers de nombreux contrats avec l'Etat ? dont le président est Martin Bouygues, témoin de mariage des Sarkozy ? Enfin, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, ce n'est pas parce que le fils Sarkozy a comme parrain Arnaud Lagardère, première fortune de France étant à la tête d'Europe 1 (Elkabbach), Virgin Radio, du JDD, Paris Match, La Provence, Nice-Matin etc. mais également d'une partie d'EADS (en relation donc avec l'Etat) qu'il y a anguille sous roche. Et puis zut, il a bien le droit d'aller se reposer sur le Yatch de Bolloré qui en plus de faire les feuilles à rouler OCB, participe activement à Médiamétrie, l'institut CSA (sondages), Direct soir, Direct 8, la société SFP qui a enregistré le débat second tour Royal/Sarkozy. D'ailleurs, Bolloré ne cache absolument pas son intention d'acquérir de nouveaux médias. Vous remarquerez que parmi les amis de Sarkozy, aucun n'a vraiment travaillé pour arriver à la tête de son empire. Ce sont tous des "fils de ..." ayant été intronisé par Papa tel une vrai monarchie de droit divin. Adieu valeur travail, bonjour le capital !
Bref, je m'égare, tout cela pour dire que je ne suis pas hostile à la suppression de la publicité, sous certaines conditions. La première étant évidemment que l'Etat compense le manque à gagner afin de garder une télévision publique de qualité. Ensuite, pourquoi ne pas laisser "un peu" de publicité "positive" pour des manifestations culturelles par exemple. Enfin, il faut taxer les plus values dégagés par la publicité. Savez vous que le budget mondial de la pub est de 500 Milliards d'euros ? Avec uniquement 1% de cette somme, on pourrait soigner très efficacement le paludisme et l'éradiquer d'ici quelques années. "Courrez vite l'acheter, sinon on ne pourra pas le vendre" ... fils de pub.

NB : Ahhhh, l'époque ou le PS faisait de belles affiches bien provoc'

Publié dans Le poing (j'aime pas)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel 26/04/2008 15:39

J'adore quand on tire sur la pub...
Les pubs télé sont magnifiques, drôles, fines...et très chères. Tiens, au fait, pourquoi ?
La solution...faire payer l'état ? Mais l'état, c'est nous quI adorons regarder la pub...

NICOLAS 26/04/2008 13:44

bienvenue dans la blogosphere des jeunes socialistes :-P