Boitier anti jeunes ?

Publié le par Arnaud DROUOT

Après le spray malodore anti SDF, voila la nouvelle invention ultra sécuritaire : le boîtier anti jeune. Késako ? C'est simplement une boite qui émet des sons uniquement audibles par les moins de 25 ans. Comment ça marche ? C'est simple : l'oreille se dégrade au fur et à mesure des années, des sons audibles à notre naissance ne le sont plus à l'âge de 30 ans. En émettant des sons suraigus à fort volume, les jeunes présent sont fortement gênés, ont des maux de tête et finissent par partir.
A l'heure actuelle, il y en aura plus de 4 000 en Angleterre et quelques dizaines chez nous. Le risque majeur pour la santé est la puissance, 95db là ou le code du travail par exemple interdit l'exposition à plus de 80db. Les réactions du gouvernement sont ultra mesurés, appelant uniquement au principe de précaution alors que l'inventeur du Mosquito (nom donné à l'origine) rappel qu'aucun pays n'a pour le moment réussi à l'interdire.
Outre la dangerosité sanitaire pointée par de nombreux médecins, ce genre de dispositif est scandaleux en deux points : de par son essence et son message politique. En effet, cette arme est par définition discriminatoire, ciblant arbitrairement une partie de la population afin de lui faire subir cette agression. A quand le boîtier anti vieux, anti chauve, anti con ? En plus d'être ségrégationniste, elle colporte le message assimilant le jeune à un délinquant en puissance. Tremblez braves gens, des hordes de jeunes, de racailles dirait SAS NS vont venir devant vos villas, vos boutiques et échoppes pour troubler votre tranquillité. Quel genre de société peut laisser traîner ce genre d'amalgames honteux ? Je n'ai pas envie de vivre dans une société qui mépriserait sa jeunesse et s'en méfierait comme de la peste !
Que faire ? Etant donné que la société distribuant Beethoven (c'est le nom donné à la bête) est basée à Carry le Rouet, le Mouvement des Jeunes Socialistes des Bouches-du-Rhône pensait organiser une manifestation devant son siège pour dénoncer ce dispositif. Malheureusement, l'adresse de la boite postale renvoit à l'adresse personnelle du PDG (adresse communiquée contre 12 timbres et une photo dédicacée de Jean-Marie Bockel) donc pas de manifestations pour le moment. Une décision de justice a été rendue hier déclarant ce dispositif illégal. Cependant, il ne s'agit que d'une jurisprudence de première instance dans un cas très précis (la diffusion en continu dans une rue commerçante). Etant donné la carence législative dans ce domaine, nous faisons directement appel au pouvoir politique en demandant aux maires de prendre un arrête municipal interdisant l'utilisation de ce boîtier sur le territoire de leur commune. Pour ma part, j'ai obtenu l'ajout de l'arrêté au prochain conseil municipal le 15 mai et aurait la joie de pouvoir le défendre.

Publié dans Le poing (j'aime pas)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article