Jack Lang, l'idôle des jaunes

Publié le par Arnaud DROUOT

Fôôôôrmidable l'image du PS, bravo d'Jack belle leçon d'égocentrisme. Sous prétexte d'avoir mit ta signature, camarade Jack, tu penses pouvoir te soustraire aux règles et obligations de ton parti ? Tu te gargarises de ton passé mitterrandien, n'en as tu retenu que les dérives du pouvoir personnel ?
Alors que nous avions l'occasion de mettre un frein aux excès de personnalisation du pouvoir, toi et ton ego vous êtes allés voter d'un seul homme pour cette réforme constitutionnelle.

Je vais faire mon rabas-joie mais ... je vous l'avais bien dit que ça ne tournait pas rond. Si le président souhaitais vraiment consulté l'opposition, pourquoi n'a t il pas simplement envoyé un courrier rue Solférino pour demander au Parti Socialiste de bien vouloir mandater quelques responsables pour défendre les idées du PS dans une commission mixte et démocratique. Avec Sarkozy, pas question de respecter les règles républicaines, il s'agit de prendre lui même un député à l'égo sur-dimensionné et surtout très fort médiatiquement. Franchement, vous prenez n'importe quel sondage bidon sur "kike tu préfères dans les politiciens ?" et il arrive en tête avec sa bonne bouille et sa fête de la musique. Il aurait très pu prendre Biemouret Gisèle ou Lebreton Patrick mais non, il a choisit le charismatique Jaack.

Jack Lang, on comment passer d'un honorable et éternel ancien ministre de la Culture ... à un pauvre pantin dans le show sarkozyen.


PS : et pour mes amis les radicaux, vous êtes bien loin des indignements de vos prédécesseurs qui refusaient la Vème République, la jugeant trop bonapartiste.

PS² : J'ai choisi cette photo car j'ai encore (un peu) de respect pour Jack Lang, vous auriez très bien pu tomber sur :
ça, ou cela (Top non ?) voir ça  ...

Publié dans Le poing (j'aime pas)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DROUOT 25/07/2008 23:06

Quand je lis ce genre d'article, je vois toute la désespérance du PS actuel. C'est le discours bien robotisé pour faire plaisir aux militants et cela permet de masquer les vrais problèmes ( ou du moins de faire semblant ). Tous sur Lang, il ne manque que le mot "royal" de trahison. On dirait une cour de récréation de maternelle...
N'étant pasmiltant, mais observateur, de gauche, de la vie politique, 2 points sautent aux yeux.
Sur le fond, d'abord : donner un peu plus de pouvoir au parlement, c'est ce que la gauche demande depuis des dizaines d'années. Ah ! ce n'est pas assez dans le texte...alors je vote contre. ( c'est l'exemple de la maternelle : je veux une voiture ROUGE et comme c'est une verte, je ne veux pas de cette voiture) . Belle démonstration d'anti-sarkosisme primaire. N'est ce pas M. Walls ? Et quelques autres...
Sur la forme aussi...Il faut de la DISCIPLINE dans le parti. Mais le citoyen moyen que je suis, se rappelle de 2005. Le PS décide de voter OUI au référendum et à longueur d'antenne, on entend certains éléphants faire campagne pour le NON. N'est ce pas M. Fabius ?
Le PS se ridiculise. Ses dirigeants ne sont d'accord sur aucun des vrais problèmes de cette ère. Alors, il se radicalise. Il devient, faute de mieux le parti des "nonistes". Cela me rappelle le PC avant sa chute.
Continuez comme ça les petits gars et la droite est au pouvoir pour longtemps...Il ne vous reste que les élections locales...pour un temps