Les Elus Socialistes et Républicains

Publié le par Arnaud DROUOT

Hier, j'ai eu pour la première fois la chance d'assister à une Assemblée Générale de l'Union Départementale des Elus Socialistes et Républcains. Il faut dire que j'étais assez fier d'envoyer l'année dernière mon bulletin d'adhésion accompagné de ma cotisation à l'UDESR. J'étais donc rentré dans ce cercle des élus socialistes qui, années après années, réformes après réformes, combats après combats, ont créé l'ensemble des acquis sociaux de notre République. Congés payés, sécurité sociale, droit syndical, diminution du temps de travail, peine de mort, Revenu Minimum d'insertion, assurance chômage, salaire minimum, la loi SRU, Couverture Maladie Universelle, libéralisation des moeurs et de la démocratie à travers la fin de l'ORTF, la décentralisation, l'abolition de la censure, le PACS, la parité, toutes ces avancés qui font la grandeur de notre République sont l'oeuvre de la gauche dans laquelle les élus socialistes détiennent une grande et belle place.

Et donc nous y voilà, ce vendredi 13 mars, dans cette salle des fêtes de Berre-L'étang en compagnie de quelques camarades élus. Les discours sont convenus, quelques blagues entre copains de circo', potes de conseil général et amis de fédé. Oui, le résultat est décevant, à part une pauvre lettre recto-verso tout les six mois nous présentant la note d'un chargé de mission sur la-dernière-de-Sarkozy, l'UDESR a perdu de sa superbe. Exit les banquets républicains, exit la formation, exit le réseau d'élus de terrain. Certes, il y a des UDESR qui fonctionnent, celle du finistère, par exemple, autant que je puisse le constater sur leur site, semble être efficace. Certes il y a quelques réunions d'ici de là, mais enfin, la FNESR n'a toujours pas de site internet.
A mon sens, l'UDESR doit être là pour informer ses membres des réformes touchant directement nos collectivités, mais également permettre de relayer les bonnes pratiques, les bonnes idées que des socialistes mettent en place dans nos communes, nos départements et nos régions. Cela pourrait permettre de les mettre en place ailleurs et de communiquer sur ces avancés.

Heureusement, tout n était pas gris à cette soirée. En effet, est arrivé, en retard, le Président de Région Michel Vauzelle, qui comme à l'accoutumé a fait fit des discours d'appareil et nous a livré, sans notes, pendant une demi-heure durant, un vrai discours de fond. Le sujet était assez classique, et d'actualité, la crise. Néanmoins, ce n'était de ces discours creux, entendus maintes et maintes fois, il était certes posé, argumenté et mais à la fois terriblement engagé. D'ailleurs, j'ai reconnu dans une de ses démonstrations une citation de Jean Jaurès.Michel Vauzelle rappelait son attachement à la République et expliquait que selon lui, Sarkozy n'était pas Républicain car il mettait à mal notre système social sans qui la République n'est rien. S'il s'en prend à travers ses réformes sécuritaires, aux droits de l'homme et à la liberté, s'il s'en prend à notre système de sécurité sociale et de services publiques et donc à l'égalité, et s'il s'en prend à la fraternité, en donnant toujours tout aux mêmes, ses amis les nantis, il ne peut être de ces Républicains sincères qui ont fait la France.

Le rapport avec Jaurès ? Cette citation ;
 "Je n'ai jamais séparé la République des idées de justice sociale sans lesquelles elle n'est qu'un mot"

D'où l'union des élus socialistes ... et républicains.


Publié dans La rose (j'aime)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article