L'écologie qui me les (coli)brises.

Publié le par Arnaud DROUOT

Vous connaissez l'histoire du colibri, sorte de parabole sacrée de certains écologistes ?

http://cache3.asset-cache.net/xc/95007127.jpg?v=1&c=NewsMaker&k=2&d=A7B69CF049AC90059F7C0EDDC65D56E96357E72DB2B5B0B9DC9170C2B3AE3922Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »

 

Et bien cette vision de l'action publique et de la politique n'est absolument pas la mienne. C'est une vision de droite dans toute sa splendeur, idéologique ment individualiste et culpabilisatrice. Pourquoi ? Parce que l'ensemble de cette histoire repose sur les comportements individuels, laissant penser qu'il n'existe pas de projet collectif. Depuis quand les solutions aux grands problèmes de société sont issus de comportements individuels ? Vous tombez malade ? Oubliez la sécurité sociale, vous n'aviez qu'à être un peu moins cigale et un peu plus fourmi et économiser au cas où. Des gens meurent de froid de la rue ? Attendons que les colibris aient rangé leurs tenues de sauveteurs et se mettent à faire un peu de charité. On détruit des écosystèmes, ne contrôlons pas nos consommations énergétiques et importons des produits provenant de pays peu scrupuleux sur les normes sociales et environnementales ? Oubliez les lois, les réglementations et l'action publique, attendons que le colibri éteigne sa lumière en sortant de chez lui et boycott les produits chinois.

 

J'aimerai vraiment qu'on me dise ce que foutent les pompiers dans cette histoire et surtout, qui a foutu le feu à cette satané forêt ?

Publié dans Le poing (j'aime pas)

Commenter cet article